Société

Gironde, Aveyron, Maine-et-Loire... Le point sur les différents incendies en cours

Plusieurs départements français font face aux flammes depuis le début de la semaine. Le point sur la progression des différents feux, les moyens mis en œuvre pour lutter contre les flammes, et les personnes évacuées.

La France connaît une saison particulièrement destructrice en termes d'incendies. Plusieurs feux sont en cours cette semaine sur le territoire, du Val de Loire à la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, mais aussi en Gironde, déjà durement touchée en juillet. Les conditions météorologiques, marquées par de fortes chaleurs et la sécheresse, ainsi que le terrain souvent difficile d'accès, compliquent le travail des pompiers.

Les incendies en cours en France au 10 août. © BFMTV

· En Gironde, une reprise de feu spectaculaire

Près de Landiras, un gigantesque incendie avait déjà ravagé plus de 20.000 hectares de végétation en juillet, mobilisant les pompiers pendant plusieurs semaines.

Depuis mardi, plusieurs reprises de feu ont progressé de manière spectaculaire dans la même zone, et ont ravagé 6200 hectares, dont 5000 en seulement douze heures. Dans la nuit de mardi à mercredi, le feu a atteint le département des Landes.

La lutte contre ce feu a continué ce mercredi, avec des conditions jugées "très défavorables" par la sécurité civile. Un millier de pompiers étaient mobilisés contre l'incendie en fin de journée. De nouveaux pics de chaleur à 40°C et des vents violents ont participé à la reprise de l'incendie.

Les flammes sont particulièrement actives autour des communes d'Hostens et Saint-Magne. Les habitants de ces deux communes ont été évacués de manière préventive, ainsi que ceux d'un quartier de Bénin-Béliet. En tout, 10.000 personnes ont été évacuées depuis la reprise des feux, a indiqué Martin Guespereau, préfet délégue de la Gironde, lors d'un point presse.

· 700 hectares brûlés entre la Lozère et l'Aveyron

Lundi en fin de journée, un feu s'est déclaré au Massegros, entre la Lozère et l'Aveyron. Les flammes ont rapidement progressé dans cette zone escarpée et difficile d'accès pour les pompiers. Un engin agricole est à l'origine de l'incendie et un homme a été mis en examen pour "destruction involontaire."

Le village de Mostuéjouls a été évacué dans la nuit de lundi à mardi en raison de la proximité de l'incendie, qui a ravagé 700 hectares à la frontière des deux départements.

Sur place ce mercredi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a appelé les entreprises à libérer de leurs fonctions les pompiers volontaires qu'ils emploient, pour renforcer le dispositif de lutte contre les incendies exceptionnels de l'été.

· Dans le Maine-et-Loire, 1200 hectares partis en fumée

Un incendie s'est déclaré lundi dans le Maine-et-Loire, dans la forêt de Pugle, sur le secteur de la commune de Baugé-en-Anjou. Plus de 1200 hectares de végétation ont brûlé.

Dans la soirée, le feu était "contenu sans qu'il soit maîrtisé." L'absence de progression est due à l'action mercredi de moyens terrestres et aériens, notamment des Dash qui ont arrosé le secteur jusqu'en début d'après-midi. Un autre feu, moins important, a également été déclaré dans le département. Au total, "504 sapeurs-pompiers ont été mobilisés" sur les deux sinistres, a indiqué le Codis

Sur place, Christophe Béchu a affirmé qu'il y aurait "un avant et un après" à cet été 2022, où près de 60.000 hectares de végétation ont déjà été ravagés dans le pays.

· Un incendie parcourt 291 hectares dans la Drôme

Dans le massif du Diois, dans la Drôme, un autre incendie a déjà parcouru 291 hectares. Les pompiers ont eu recours à des bulldozers et à des contre-feux tactiques pour contenir l'incendie, qui se situe lui aussi dans une zone difficile d'accès. La veille, l'évacuation des habitations à proximité n'était pas encore jugé nécessaire.

· En Isère, le feu sous contrôle

Un incendie s'est enfin déclaré vendredi soir, en Isère. Ce départ de feu, dans le massif de la Chartreuse, est lié à un impact de foudre. Le feu a parcouru 130 hectares et provoqué l'évacuation de 170 personnes dans la commune de Voreppes.

L'incendie étant maitrisé et circonscrit ce mercredi selon les informations de France Bleu Isère, ces personnes ont pu regagner leur domicile. Une partie des routes coupées vont toutefois rester fermées, et 97 pompiers oeuvrent toujours à la surveillance de l'incendie.

Quentin Meunier avec Ariel Guez